Classe Musée - Année 2022/23


Si en 2021-2022, un seul sujet -celui du serpent- nous a occupés, cette année nous allons aborder des thématiques variées, toujours en lien avec la programmation du musée Crozatier.

Après des visites-découvertes du musée en septembre pour les nouveaux élèves, nous nous sommes intéressés aux collections égyptiennes du musée. L’hiver sera ensuite consacré à la dentelle du Puy, avant un travail au printemps sur l’autoportrait.

Découverte du musée

 

Découverte des œuvres et objets phares du musée
dans les galeries historique, des beaux-arts et des sciences.

Exploration des réserves du musée

Visites complétées en novembre pour les deux groupes par une exploration des sous-sols du musée pour y découvrir les réserves où sont stockés près de 160 000 objets de toutes sortes et les ateliers où sont conçus et fabriqués socles, vitrines, supports, décors…

 

Centre de documentation

La documentaliste du musée nous a également présenté le centre de documentation où des livres sur les thèmes en lien avec les œuvres du musée peuvent être consultés et empruntés, mais aussi les dossiers d’œuvres, sortes de carnets de santé des œuvres qui les décrivent administrativement, scientifiquement, matériellement ou artistiquement.

Nous avons même pu entrevoir le montage de la future exposition du musée consacrée aux dentelles du Puy qui commencera début décembre.

Collections égyptiennes

 

Cycle « Egypte ancienne »

Il y a 200 ans, en 1822, Jean-François Champollion déchiffrait les hiéroglyphes. Il y a 100 ans, en 1922, Howard Carter découvrait le tombeau de Toutankhamon. Dans le cadre de cette année Champollion célébrée en France par de nombreuses expositions et manifestations, un cycle « Egypte ancienne » a amené les élèves de la Classe Musée à jouer les "Champollion en herbe".

Ils ont tout d’abord mené, par binôme, des recherches documentaires sur les pièces des collections égyptiennes du musée Crozatier, afin de, à la manière de guides-conférenciers, présenter à leurs camarades, momies, vases canopes, oushebtis et autres amulettes.

Visites menées par les apprentis guides ...et croquis et relevés des décors égyptiens

Pour en savoir plus sur les collections égyptiennes du musée Crozatier, c'est ici

Papyrus et hiéroglyphes

Forts de nos nouvelles connaissances sur les anciens Egyptiens et leurs coutumes, nous nous sommes lancés sur la piste de Jean-François Champollion pour comprendre comment fonctionnait l’écriture hiéroglyphique et à notre tour dessiner notre prénom à la mode égyptienne.

Papyrus "faits maison"

Pour cela, badigeonnez des bandes de gaze stérile disposées en carré d’un mélange de colle à tapisserie et de café soluble (pour lui donner sa couleur beige plus ou moins foncée), et laissez sécher…

Chacun a ensuite pu traduire son prénom en hiéroglyphes sur son papyrus grâce à un tableau de correspondances, en l’agrémentant d’éléments graphiques qui revenaient souvent dans les décors égyptiens.

Les travaux des élèves sont à découvrir au CDI du 21 novembre au 6 décembre dans une exposition sur les hiéroglyphes.

Dentelle du Puy

Autoportraits

Archives